Recevez chaque semaine une actualité santé inscrivez-vous

Et si la podologie pouvait permettre de soulager ces douleurs ? Focus sur une spécialité mais encore supplémentaire sollicitée. Les troubles de la marche  galope(mauvaise position, marche trop intensive ou à l’opposé insuffisante) peuvent provoquer des maux de dos multiples.

Podologie, une spécialité puis supplémentaire demandée

Experts du soin des pieds, les podologues sont de plus en plus innombrables et exercent quasi totalement tous en tant que libéraux. Toujours plus de personnes fréquentent aussi les cabinets de pédicure/podologie. Notamment savoir-faire, ils repèrent les mauvaises postures, analysent et évaluent les troubles de la marche et élaborent une expertise en tenant compte de la statique et de la dynamique du pied et de ses interactions avec l’engin locomoteur. Ils peuvent aussi offrir des semelles orthopédiques : «Un pied de travers, un bassin mal équilibré peuvent créer des lésions très diverses, de temps en temps sur le long terme », révèle Philippe Monthéard, podologue en Île-de-France. Parce que c’est vers l’âge de 50 ans que le corps peut prendre cher d’un coup de baguette magique d’une malformation rarement traitée il y a quelque mois :

L’homme ou la femme sollicite trop, notamment, un tendon d’Achille postérieur. Que ce soit pour des tendinites ou des usures, au pied, à la cuisse, au genou, un peu moins à la hanche, nous nous fondons sur la douleur ressentie pour chercher son rapport avec des troubles de la statique et de la position». « Avec l’âge, un manifestation sportif tout d’un coup, une déshydratation ou une banale fonctionne en montagne peut développer une difficulté », est à la recherche du podologue. Les athlètes sont également en bonne posture, l’excès d’exercice physique pouvant se donner délétère : «Le malade vient en état de surmenage ou de malmenage.

Nous obtenons des enfants dès 6 ans pour des pieds plats ou des troubles de la marche, ensuite pour des douleurs aux talons et aux poignet associées à la croissance». Des douleurs peuvent aussi survenir du coté des gamins dont certains peuvent avoir besoin d’une prise en charge hospitalière ou d’une opération chirurgicale : « À la naissance ou à l’acquisition de la marche du très jeune enfant, la crainte est d’augmenter les discordes  »du haut » parce que  »le bas » n’est pas droit.

Des semelles adaptées sur-mesure

Devant un patient souffrant de difficultés de dos, le podologue cherche premièrement à distinguer les mauvaises postures en l’interrogeant sur :

  1. Une usure excessive de ses chaussures
  2. Sa manière de courir ou des remarques de ses proches
  3. Sur ses antécédents familiaux (par exemple pour le gros orteil, l’hallux valgus ou oignon).

Pour ce faire, il fait une analyse en trois temps :

  1. Statique
  2. En situation de marche
  3. A travers l’analyse des pressions plantaires

Le podologue s’efforce après d’établir la cause de la douleur (mécanique ou posturale) pour solutionner l’origine de ces lésions et permettre la restauration de la fonctionnalité altérée.

Important : examiner les pressions plantaires et des forces de réaction par terre peut être élaborée aidé par semelles baropodométriques (interface plantaire pourvue de capteurs) et de plates-formes dynamométriques vouées à mesurer les réponses d’appui par terre, décomposées dans les trois axes de l’espace. « Nous nous réalisons un concept de l’équilibre du sujet, si cela appuie plus sur un endroit ou sur une autre, sur un pied ou sur un autre, sur l’avant de ce dernier ou sur l’arrière de celui-là, on note les oscillations », indique Philippe Monthéard.

Ces semelles orthopédiques sur-mesure, aussi nommées orthèses plantaires voient leur forme changer pendant toute la durée de la vie du patient. La gestion thérapeutique sera en fin de compte personnalisable d’après le cas du patient : « Les résultats sont très diverses d’après les malades. « Mon podologue change chacun de leurs côtés tous les deux ans mes semelles en fonction de l’amélioration de mon maintien », avoue Hubert, patient de Philippe Monthéard. » Elle passera la plupart du temps par la conception de semelles orthopédiques chargées de relever le corps en positionnant le pied d’une manière différente. Plus la détérioration se révèle grande, plus il est compliqué de rétablir la fonctionnalité et de garantir l’apaisement.

Vous pouvez lire également Comparateur de ceintures lombaires 2019.

Cet article La podologie peut-elle soulager le mal de dos, vous a plu, partagez-le sur votre réseau social préféré.