Recevez chaque semaine une actualité santé inscrivez-vous

Une boulette selon les pros, qui à l’opposé conseillent à la majorité absolue la pratique d’une activité physique appropriée, pour avertir et se battre contre la lombalgie. Près de 85 % des citoyens ont eu, ont ou auront une lombalgie au cours de leur vie. Devant le mal de dos, le premier réflexe est la plupart du temps de baisser son métier physique, ou de se mettre entièrement au repos.

La sédentarité et La Lombalgie

La lombalgie commune, ou lumbago, est le mal de dos le plus commun et se synthétise par :

1 Des douleurs intenses au niveau des vertèbres lombaires ;

2 Une sensation de verrouillage au niveau du bas du dos ;

3 Des problèmes pour faire certains mouvements.

Malgré l’intensité des douleurs, la lombalgie commune est bénigne, si elle est prise en charge vite et de manière appropriée. La plus importante bourde est la mise au repos minutieux, qui encourage  l’arrivée des deux principales ennuis :

1 Les récidives régulières de lombalgie ;

2 La progression vers une lombalgie chronique.

Multiples facteurs sont en valeur comme mettant en avant la lombalgie commune :

1 L’âge ;

2 Les obligations physiques associées à une activité professionnelle, domestique ou de loisirs ;

3 La maternité ;

4 L’absence d’exercice physique et la sédentarité.

Le sport s’affiche donc comme un élément clé, en simultané dans la arrivée de la lombalgie commune, mais de même dans le crainte de développement vers une lombalgie chronique.

Un assemblement générale contre la sédentarité

La sédentarité constitue premièrement l’une des conséquences des douleurs dorsales. Supplémentaire, l’action est un préalable essentiel dans la gestion de la lombalgie commune, mais de même dans la prévention des lombalgies chroniques ou persistantes.

L’ensemble des spécialistes sont formels : le combat contre la sédentarité et la publicité de l’activité sportive sont deux formes primordiaux de la prévention des lombalgies.

La sédentarité engendre en effet un affaiblissement musculaire et un déficit de flexibilité, alors que le sport offre un moyen de consolider les muscles dorsaux, bridant donc les obligations exercées sur la colonne vertébrale.

La mise au repos lors de lombalgie est au final plus délétère que propice et accroît la crainte de  recommencer et de développement vers la chronicité.

Le combat contre la sédentarité est précisément l’un des grands challenge d’une dernière monde rural de sensibilisation du tous public et des spécialistes sanitaires, afin de passer à côté du passage à la chronicité et la désinsertion socioprofessionnelle liés aux lombalgies.

Plusieurs acteurs se sont déclarés prêt dans cette opération conduite par l’Assurance Maladie, principalement :

1 La Société française de médecine physique et réadaptation ;

1 La Société française de médecine du travail ;

3 Le Collège de la masso-kinésithérapie.

4 Le Collège de la médecine générale ;

5 La Société française de rhumatologie ;

Promouvoir une séance de sport conforme

Se battre contre la sédentarité en incitant à exercer une séance de sport est célèbre comme une solution pour prévention de qualité des lombalgies, uniquement si l’activité soit appropriée.

Donc, certains sports sont à favoriser par les personnes à crainte de lombalgies :

1 La natation, nécessairement le crawl et le dos crawlé (les autres nages ont l’habitude de creuser le dos et peuvent aggraver les difficultés de dos) ;

2 Le yoga, en restreignant les postures en torsion, en hyper-flexion ou en hyper-extension.

3 La marche et ses autres variantes ( marche rapide, marche nordique, …) ;

4 La bicyclette ;

Au contraire, d’autres sports sont à fuir, surtout ceux qui entraînent des secousses répétées au niveau de la colonne vertébrale ou ceux qui requièrent des modifications brutaux de rang. Ces activités douces renforcent la musculature dorsale et préviennent donc les lombalgies :

1 Le footing ;

2 L’équitation ;

3 Le tennis et plus souvent l’ensemble des sports de raquettes ;

4 Plusieurs activités de fitness, tel que le step.

Avec l’approbation de bonnes postures pour l’ensemble des actes chaque jour, le combat contre la sédentarité est l’un des piliers essentiels de la prévention face aux lombalgies.

Alors ne tergiversez plus à bouger pour ne plus acquérir mal au dos.

Vous pouvez lire également MAL DE DOS : LA MANIÈRE DONT LE SOULAGER ?

Cet article Faire une activité physique pour ne plus avoir mal au dos, vous a plu, partagez-le sur votre réseau social préféré.